Diastole

Sommaire

Le cœur est le premier organe à se développer in utero, il bat dès la 3ème semaine de gestation embryonnaire. Il battra tout au long de la vie de l’individu. La diastole correspond au relâchement des fibres musculaires cardiaques après contraction. On vous parle de ce phénomène, de ses spécificités ainsi que les pathologies auquel il est associé dans cet article !

Généralités sur la diastole

Le cœur fonctionne comme une pompe et permet la circulation sanguine.

Anatomie cardiaque

Le cœur mesure environ 12 cm de longueur et 9 cm de grand diamètre. Il se compose de 4 cavités : l’oreillette et le ventricule droits forment le cœur droit. Ce cœur droit réceptionne le sang veineux (non oxygéné) et l’envoie dans les artères pulmonaires. Les artères pulmonaires se ramifient en plus petits vaisseaux au sein du poumon. Ce système de ramification permet au sang de se charger en oxygène.

Une fois oxygéné, le sang est collecté dans les artères pulmonaires et rejoint l’oreillette gauche puis le ventricule gauche : c’est le cœur gauche. Le sang artériel passe ensuite du ventricule gauche vers l’aorte, pour être distribué vers tous les organes du corps humain. Les contractions cardiaques permettent la circulation du sang.

Contractions cardiaques

Le fonctionnement cardiaque s’organise en deux temps : la systole est la contraction des fibres musculaires tandis que la diastole en est la relaxation.

La contraction d’une cavité permet l’augmentation de la pression sanguine. Dès que la pression adéquate est atteinte, le volume de sang est éjecté vers la cavité ou le vaisseau d’aval. Le cœur est muni d’un système de valves qui se ferment et s’ouvrent en fonction des pressions cardiaques. On en compte 4, successivement :

  • valve tricuspide : entre l’oreillette et le ventricule droit ;
  • valve pulmonaire : entre le ventricule droit et le tronc artériel pulmonaire ;
  • valve mitrale : entre l’oreillette et le ventricule gauche ;
  • valve aortique : entre le ventricule gauche et l’aorte.

Le rythme cardiaque est impulsé par un système nerveux propre au cœur. Il se situe en moyenne autour de 80battements par minute.

Maladies de la diastole

Les maladies de la diastole sont le plus souvent dues à un dysfonctionnement de la valve aortique.

Bruits du cœur

L’auscultation cardiaque permet de dépister les maladies de valves. Un rythme normal s’entend à l’oreille par deux bruits rapprochés et distincts : B1, fermeture des valves mitrale et triscupide et B2, B2 : fermeture des valves pulmonaire et mitrale, suivies d’un court silence. Entre B1 et B2 a lieu la systole ventriculaire ; entre B2 et B1 a lieu la diastole ventriculaire.

Il existe de nombreuses maladies cardiaques responsables de modification des bruits auscultatoires.

Insuffisance aortique

L’insuffisance aortique est assez peu fréquente par rapport aux autres maladies de valves. Elle est souvent due au vieillissement et peut également être congénitale (malformation de naissance) ou secondaire à une maladie infectieuse qu’on appelle l’endocardite infectieuse. À l’auscultation, on entend un souffle après les deux bruits du cœur, synonyme de fuite : B1-B2-souffle-B1-B2-souffle… L’insuffisance aortique reste longtemps silencieuse. Lorsque les symptômes apparaissent, le ventricule gauche est déjà endommagé.

Le traitement de l’insuffisance aortique repose sur la chirurgie et le suivi régulier par un spécialiste cardiologue.

Bon à savoir : la conséquence de l’insuffisance aortique évoluée est l’insuffisance cardiaque globale, dont le premier symptôme est l’essoufflement.

Ces pros peuvent vous aider